Rencontre avec Philippe Loison, fondateur de l’entreprise, et spécialiste de l’architecture commerciale

 

- En tant qu'entreprise générale en agencement, qu’est-ce qui fait selon vous la force d’Atelier Loison ?

Philippe Loison : ma satisfaction, c’est d’avoir réussi à réunir au sein d’une même entreprise des compétences différentes mais parfaitement complémentaires. Elles constituent le socle de notre qualité d’exécution des projets d’aménagement de points de vente que l’on nous confie.

- Est-ce la raison pour laquelle vous tenez à maintenir sur votre site toute la fabrication ?

Philippe Loison : en effet ! Il était indispensable pour moi demaîtriser en interne la qualité de réalisation et de finition des projets d’architecture commerciale. J’apprécie beaucoup l’esprit d’équipe qui règne dans un atelier où des compétences diverses oeuvrent ensemble à un projet que l’on voit se construire. Et dans notre métier, la qualité de réalisation d’un nouveau point de vente ou d’un lieu de travail est vraiment essentielle : le design d’un espace commercial ou professionnel est la traduction visuelle stratégique de l’image de la marque, de l’entreprise et de ses valeurs. Ce qu’on appelle le retail design, ou le design de points de vente, est désormais au coeur de « l’expérience » proposée au consommateur.

- De votre côté, quelles sont les valeurs que vous insufflez au sein d’Atelier Loison ?

Philippe Loison : celles d’une entreprise très professionnelle, mais aussi humaine et conviviale. Je crois que les clients le ressentent, tout comme l’équipe en interne.

- Qui sont vos clients en matière d’architecture commerciale ?

Philippe Loison : ce sont soit des agences de design, spécialistes du retail design. Le plus souvent, ce sont directement des entreprises. Elles ont eu l’occasion de juger nos réalisations précédentes et apprécient notre approche. Il est d’ailleurs fréquent que nos collaborations avec ces entreprises s’inscrivent dans la durée. C’est le cas avec le groupe Le Duff, notamment à travers son enseigne de boulangerie et de restauration rapide Le Fournil de Pierre.

- Lorsqu’on est chargé de la gestion et de l'exécution complète d’un projet d’architecture commerciale, quels sont les défis à relever ?

Philippe Loison : le premier défi concerne bien sûr la satisfaction du client. Et je dirais même qu’il faut le surprendre dans la réalisation, en allant au-delà de ses aspirations. Et tout en maîtrisant les  conditions du cahier des charges, en termes de budget et de délai. D’ailleurs, les délais de réalisation étant souvent assez courts, il faut être performant dans la coordination de toutes les équipes sur place et réactif pour apporter des solutions techniques pertinentes.

- Avant de vous orienter vers l’architecture commerciale, quel a été votre parcours ?

Philippe Loison : je suis menuisier ébéniste de formation. J’ai pratiqué le métier notamment en bureau d’étude, plutôt technique, puis j’ai été amené à encadrer un atelier de production qui réalisait des appartements haut de gamme entre Paris et Genève. Autant d’expériences qui ont nourri ma vision de l’entreprise que j’ai créée il y a plus de 10 ans.
  Propos recueillis par Soazick Carré, agence Studiotic.
Scroll to Top